Service d'Inventorisation

Inventaires archéologiques

En vue de la préservation et de la valorisation historique et patrimoniale des biens archéologiques auprès des différents publics, la Fédération des Archéologues de Wallonie et de Bruxelles (FAW&B) a mis en place un pôle d’inventorisation de mobiliers archéologiques issus de collections institutionnelles (musées, universités, etc.), de sociétés archéologiques (asbl ou associations de fait) ou autres. Bien qu’elle ait déjà réalisé cette opération de manière ponctuelle par le passé auprès de certains membres (Musée des Celtes, CHAPG, Musée de la Porte…), la FAW&B étend aujourd’hui ce service à l’ensemble de ses adhérents, et même au delà, afin de fournir une expertise professionnelle au profit de meilleures exploitation et diffusion des données archéologiques. Il repose, en outre, sur la combinaison des services de la FAW&B préexistants et l’expérience acquise dans ces divers domaines : inventaire et étude du matériel (incluant un dossier documentaire et une bibliographie exhaustive dans les limites du possible), restauration et conservation (éventuellement avec radiographies des objets), dessins et photos après restauration.

Orientations du projet à caractère archéologique

Les collections institutionnelles et associatives

Les musées, universités et sociétés archéologiques (membres ou non-membres) ont la possibilité de solliciter la FAW&B pour réaliser l’inventaire de matériel archéologique inédit, contribuer à des recensements en cours, poursuivre des répertoires précédemment interrompus ou incomplets.

En fonction des besoins et exigences du demandeur, la FAW&B suivra les lignes directrices fixées selon les recommandations qu’il lui aura explicitement communiquées ou, en l’absence d’indications spécifiques, proposera elle-même un template construit sur les paramètres à travers lesquels l’inventaire sera effectué. Le planning et le délai d’exécution seront définis d’un commun accord entre les parties.

Les collections constituées dans un cadre privé

L’inventaire de collections privées, bien que sujet à controverse, est déterminant dans la mesure où il permet de combler les lacunes issues de notre vision partielle de la réalité archéologique. Si la plupart de ces collections ont été constituées avant la législation sur les fouilles ou sans autorisation légale, leur contenu reste une mine d’informations essentielles à assimiler avant qu’elles ne disparaissent ou soient dispersées pour des raisons diverses : pour l’instant, ces collections peuvent encore majoritairement être commentées par leur découvreur (inventeur) et leur intégrité documente le contexte de découverte, ce qui ne sera plus le cas une fois celles-ci disséminées. L’instauration d’un climat de confiance entre professionnels et amateurs est une absolue nécessité pour donner à ce projet toutes les chances d’aboutir.

L’inventorisation de collections privées sera toutefois soumise à des conditions strictes à respecter dans le cadre d’une convention cosignée par le détenteur de la collection et la FAW&B, dont :

  • Signalement, auprès de l’Agence wallonne du Patrimoine (AWaP), de l’existence de ce lot archéologique en vertu du nouveau Code wallon du Patrimoine (CoPat) afin, notamment, de le recenser sur la carte archéologique (site WalOnMap).
  • À terme, obligation de déposer la collection ainsi que les documents annexes dans un musée reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles ou un dépôt agréé par l’administration du Patrimoine, comme requis par le CoPat.

Inventaires documentaires, archivistiques et bibliographiques

Dans la continuité de l’inventorisation de collections archéologiques, la FAW&B propose également sa collaboration dans le cadre d’inventaires plus spécifiquement orientés vers les sources complémentaires qui illustrent leur constitution (fonds d’archives ou d’ouvrages associés à un contexte particulier de la recherche).

Mise en chantier d’un inventaire

Subventionné par l’Agence wallonne du Patrimoine, ce service est accessible gratuitement à tout membre, toute institution et toute personne qui en fait la demande écrite, par courrier ou par mail, à : Sylvia PIERMARINI, Coordinatrice scientifique (Place Blaise Pascal 1 bte L3.03.01, 1348 Louvain-la-Neuve – +32 10 47 40 51 – Mob +32 472 96 30 82 – sylvia.piermarini@fawb.be)

Dans le cas d’un inventaire archéologique, une première visite sera alors planifiée afin d’évaluer l’intérêt archéologique du matériel ainsi que son état de conservation. Dans le cas d’une programmation d’inventaire, la FAW&B pourra proposer un devis en vue d’une opération de restauration préventive si cela s’avère indispensable à l’identification des objets.